AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Description des lieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Ula Terma
Fondateur

avatarMessages : 248
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 28
Localisation : Ici

Matricule
Race: Nolmien

Message
MessageSujet: Description des lieux   Jeu 3 Déc - 5:38

Lors d'une de ses nombreuses journées d'inspection, journée consacrée à la visite obligatoire des lieux, la Mère avait choisi de commencer par l'Usine à Nourriture, tout simplement parce qu'elle avait faim. Enfin... Elle a toujours faim, mais cette fois, plus que les autres fois. Il s'agit d'un de ses lieux préférés après sa Chambre Abyssale. Elle emprunta un portail vert pour ce rendre sur ce lieu qui lui faisait tant envie.

Passé le contrôle sans réellement de contrôle, la Mère gambada vers la bâtisse reposant fièrement sur ses fondations en triangle. Peints en vert et gris, ce bâtiment ne semble pas très original de face. C'est sur les côtés qu'il prend tout son sens. Une cinquantaine de monorails avec des plaques suspendues sur lesquelles des Planétaires en tout genre entraient par les flancs. C'est au tour de Ren de pénétrer à l'intérieur mais par le sas principale.

À l'intérieur, une chaleur épouvantable fait la loi. Le nombre incalculable de machines en service y est sans doute pour quelque chose. Les Planétaires arrivent entiers et vivants, c'est très important, et ressortent transformés de l'autre côté de l'édifice. Pour garantir une fraicheur extrême des produits fabriqués, le Planétaire n'est tué qu'au tout dernier moment, juste avant de commencer à se faire séparer. Ainsi, il ne souffre pas, mais voit la mort arriver en face. Tout est gardé, donc il n'y a que très peu de déchets organiques à la fin de la production. 90% des composants d'un être vivant est transformé. Os, muscles, cervelle et même boyaux trouvent preneur à bord du Vaisseau-Mère. Seuls ne sont pas gardés les rejets naturels des corps ainsi que les cellules malades., genre un pied gangréné.

La Mère suit la chaine elfique avec attention, veillant à ce qu'aucune machine ne soit en dysfonctionnement. Celles-ci fonctionnant avec pour seul arrêt l'espace entre deux Planétaires de la même race, il n'est pas rare qu'il y en ait une qui se mette à se dérégler et ainsi compromettre la production. Mais la centaine de mécaniciens toujours présents ont l'air d'avoir fait du très bon travail au moins sur cette chaine, puisque tous les instruments de transformation fonctionnent à merveille.

Chaque chaine possède sa propre race de Planétaire à transformer, pour ne pas mélanger les goûts mais aussi parce qu'un monstre de douze mètres ne requiert pas les mêmes machines qu'un gnome. Chaque chaine est composée d'une dépeceuse, d'une trieuse, d'une empaqueteuse et d'une emballeuse sous vide.

Avant d'entrer dans une chaine, un Planétaire reçois un scan corporel afin de détecter des éventuelles maladies graves ou inconnues. Ceux-ci sont séparés et jetés dans deux endroits différents. Ceux qui ont une maladie inconnue ou contagieuse sont tout simplement brûlés pour éliminer les infections et ceux qui ont une maladie connue et non contagieuse sont amenées dans un laboratoire.

Tout comme ces rejetés, certains Planétaires bien portants sont aussi amenés dans un laboratoire, car c'est toujours plus pratique de faire des expériences sur des cobayes sains.

À la fin de la chaine elfique, juste après l'empaqueteuse et avant l'emballeuse, la Mère prend un paquet de jambon d'elfe et en ingère le tout, paquet et contenu. Malgré cet affreux goût de plastique recyclable, les doux fumets du jambon sont perceptibles et font danser les papilles de l'Utogh. L'avantage de l'elfe est que, comme il ne consomme pas de viande ni de poisson, il y a beaucoup moins de matière grasse dans leurs cuisses et dont le jambon est moins calorifique, idéal pour se faire plaisir sans compter les kilos en trop qu'apporteraient un jambon d'humain, par exemple.

La Mère reprend un paquet et s'en va en saluant celui qui vient chercher les emballages de conditionnement des jambons d'elfe qui seront vendus pour la plupart au Xéno-Marché. Elle passe par une porte dérobée à l'étage supérieur et sort prendre un peu d'air frai et non odorant comme l'atmosphère du Vaisseau-Mère en regorge. Elle décide alors de continuer son inspection en savourant son jambon.
Voir le profil de l'utilisateurhttp://mothership.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
 

Description des lieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vaisseau-Mère :: Usine à nourriture-
Sauter vers: